top of page
  • Alix

Comment s'échauffer correctement avant son entraînement en plein air ?

L'échauffement aide à préparer votre corps à l'activité physique. Un échauffement accélère progressivement votre système cardiovasculaire en augmentant la température de votre corps et en augmentant le flux sanguin vers vos muscles. Il peut également aider à réduire les douleurs musculaires et à réduire les risques de blessure.



Comment échauffer ses muscles avant une session de sport en plein air ?


1 - L'échauffement articulaire


L'échauffement articulaire est très important. Il vise à préparer en douceur le corps et notamment les articulations (comme son nom l'indique). En effectuant certains mouvements répétés, on augmente la quantité de synovie aux niveaux des capsules articulaires. La synovie est un liquide qui lubrifie nos articulations diminue la pression articulaire. Cette augmentation de synovie va permettre de développer la fluidité et la souplesse de nos mouvements.


Le but de l'échauffement articulaire est de mobiliser les différentes articulations de notre corps telles que les cervicales, les épaules, les poignets, les coudes, les hanches, les genoux et les chevilles. Si toutes ces articulations sont échauffées correctement, les risques de douleurs ou de blessures seront nettement diminués. Cet échauffement est à effectuer en douceur, sans forcer. Notre coaching échauffement est disponible sur notre application mobile Herkules Fitness !

Cette première étape de l'échauffement est primordiale pour effectuer la deuxième étape : l'échauffement musculaire.


2 - L'échauffement musculaire


L'échauffement musculaire, lui, vise donc à préparer les muscles à l'effort. Que ce soit avant un entraînement de fitness ou de musculation, permet de les mettre en appétit en réveillant les terminaisons nerveuses qui vont permettre une production énergétique efficace.

Mais au-delà de l'aspect purement physique, l'échauffement musculaire conditionne l'esprit à effectuer une dépense énergétique importante et à se préparer face à une résistance physique maximale. Cette étape de l'échauffement développe la concentration et l'endurance du corps.

C'est aussi cette étape qui augmente peu à peu la fréquence cardiaque et évite les accidents cardiovasculaires liés à un effort trop soudain.


Après l'entraînement, comment relaxer ses muscles ?


Un entraînement ne serait pas complet sans ce qu'il y a après. Pour aider les muscles à récupérer après un effort intensif ils existent plusieurs solutions.


1 - Se réhydrater


Tout d'abord l'hydratation. Pendant l'entraînement, le corps transpire pour réguler ses températures et évacuer les toxines. Il faut donc compenser cette perte d'eau en buvant beaucoup pendant et après l'effort, surtout s'il fait chaud. Il est conseillé de boire 1,5 litre d'eau après l’exercice physique.


2 - S'étirer et se masser



L'étirement des muscles permet de diminuer les douleurs en décontractant les fibres musculaires. Néanmoins, les bénéfices d'un étirement dépendent de la manière dont il est effectué, le dos doit toujours rester droit, et la respiration doit être régulière. Si un étirement est douloureux, arrêtez immédiatement.


Herkules propose également des agrès de relaxation afin de détendre les muscles, notamment du dos. Pour cela, nous avons imaginé plusieurs Masseurs au poids du corps.




Ces appareils sont idéals pour soulager les douleurs, notamment après été dans une mauvaise posture. Souvent, c'est au travail que notre dos souffre le plus. En effet, notre tête est attirée par notre ordinateur et le dos se voûte. Nos masseurs sont donc un bon exemple à installer en entreprise.




3 - Se reposer


Le sommeil est indispensable pour permettre à l'organisme de récupérer correctement. Il doit être suffisant et de qualité. Durant la phase de sommeil profond, les tissus musculaires se régénèrent et les muscles se relâchent.


A contrario, la dépense physique régulière impacte également positivement la qualité du sommeil. C'est donnant donnant.


Alors n'oubliez pas de vous échauffer et entraînez-vous correctement sur nos agrès. Pour en savoir plus, découvrez notre article : Comment bien utiliser nos agrès ?

Comments


bottom of page